Cela fait bien longtemps que je n’avais pas posté sur ce blog, pauvre page délaissée au profit de WAS Mag. Mais le besoin d’écrire se faisant trop oppressant, me voilà de retour.

Aujourd’hui, petit article sur La Twittérature, écrit par Emmett Rensin et Alexander Aciman, deux étudiants de l’université de Chicago âgés de 19 ans.

Ces deux passionnés de littérature se sont lancés le défi de s’emparer de plus de 70 oeuvres littéraires et d’en conserver l’essentiel, afin de coller avec leur projet : la twittérature. Ce mot-valise formé de Twitter et littérature exploite le phénomène Twitter. Dans une société où la communication virtuelle occupe de plus en plus de place, ces réécritures sont un pari audacieux.

Est-ce un OVNI ? Un nouveau chef-d’oeuvre littéraire ? Non, c’est la Twittérature !

Ce livre débarque dans un monde où la perte de la sensibilité à la poésie des mots se fait de plus en plus sentir. Toujours à la recherche de l’efficacité, du pragmatisme, de la transmission de l’information la plus rapide possible, la twittérature est une littérature-minute, idéale pour ceux qui veulent découvrir des oeuvres littéraires en quelques minutes.

De l’Iliade à Twilight, en passant par Le Rouge et le Noir, Crimes et châtiments, ou encore Harry Potter, la Twittérature est un prêt-à-penser, de la littérature prémâchée et prédigérée. Il y a dans cette oeuvre de quoi s’indigner, se révolter contre un tel traitement du patrimoine littéraire mondial. Mais comment lutter ? Twitter prend de l’ampleur, la twittérature l’exploite.

Mais hors de question de perdre de vue le comique du livre. Parce que, si les auteurs ont bien revendiqué une dimension particulière de celui-ci, c’est bien sa dimension comique. Ironie, sarcasme, humour, tout est présent pour se fendre la poire seul ou entre amis.

Voici quelques extraits :

Roméo et Juliette : « Plus tard : peut-être que si je traîne un peu je verrai ses nichons par la fenêtre. En la belle Juliette où l’on dépose sa semence. »

Alice au Pays des merveilles : « Comme tous les personnages des livres, je m’ennuie. Oh ! Un lapin blanc ! Pile comme dans Matrix. Ce film tu sniffes, tu le kiffes. »

Harry Potter (1-7) : « OMG Poudelard OMG j’ai deux amis OMG magique OMG les Serpentard sont des nazi OMG il y a un MECHANT SORCIER qui cherche à m’avoir. »

Je pourrais continuer ainsi longtemps, mais je préfère vous laisser apprécier l’oeuvre dans sa globalité.

http://latwitterature.wordpress.com/

Enjoy’ (ou pas cette fois-ci)